Rechercher
  • Malika Virin

OSER DEVENIR ECRIVAINE ? QUEL CULOT !

Dernière mise à jour : 22 août 2021

OSER DEVENIR ECRIVAINE ? QUEL CULOT !


Coucou !


J'espère que vous allez bien.


Je suis ravie de vous retrouver dans ce nouvel article de blog pour vous parler d'un sujet un peu sensible. Un brin tabou. Un peu "touchy" ! comme diraient les anglosaxons … ou pas !


En devenant écrivaine, j'ai bien senti que, pour certaines personnes, j'allais un peu trop loin. Je dépassais même carrément les bornes !


Probablement parce que, toujours selon elles, rien ne me prédisposait à devenir écrivaine. Je vous en parle dans mon "à propos" que vous pouvez lire en cliquant juste ici.


Il semblerait que réaliser ses rêves demande un certain culot !


Je vous raconte ?


Si vous voulez connaitre la suite, installez-vous confortablement. Et, bonne lecture !


Bienvenue sur le blog. Si vous êtes nouvelle ici, vous voulez certainement lire mon ebook dans lequel je détaille les 6 choses à faire pour écrire facilement. Téléchargez gratuitement mon guide en cliquant juste ici. 

Dans cet article :


Quel culot !

Pourquoi oser ?

Pourquoi vous devez écrire votre roman

Pour aller plus loin


QUEL CULOT !


Il parait que je suis une femme culottée. Un peu trop, à en croire certains … et certaines !


Bon, je dois vous faire un aveu : j'aime lire dans les regards effarés : "Quel culot !" Cela m'amuse beaucoup. Avant tout parce que je ne fais rien de mal. Je vis comme j'en ai envie ! Et que c'est ce qui déconcerte le plus.


Pour vous donner un petit ordre d'idées, voici un petit bout de mon parcours de vie.


Il y a quelques années, (bon, ok, c'était il y a presque 20 ans ) je me suis installée seule à Marseille.


Avant cela, j'ai choisi les études que je voulais faire, à l'opposé de celles qu'on me "conseillait ". On ne me parlait que d'études littéraires tandis que, moi, je visais des études professionnelles en alternance. Pour payer mes factures. Puisqu'il parait que " écrivaine ce n'et pas un vrai métier" et que '" ça ne paie pas les factures" ! Je vous en parle sur cette page.


Je suis sortie danser, j'ai discuté toute la nuit, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai chanté, j'ai crié, j'ai assumé et j'ai même aimé.


Bref, je vivais ! Et je n'attendais pas l'accord de qui que ce soit pour faire ce que j'avais envie de faire.


Je me suis mariée. J'ai affreusement souffert. J'ai divorcé. Je suis retourné vivre chez mes parents, avec mon enfant. J'ai remboursé toutes mes dettes, je nous ai trouvé un nouveau logement, j'ai fini mes études de modes par correspondance, je me suis remariée, j'ai ouvert ma première entreprise j'ai eu mon second bébé puis nous avons à nouveau déménagé et accueilli notre troisième enfant.


J'ai fait des défilés de mode. C'était génial !


Je ne vendais pas assez. Ca c'était dur ! Je me sentais vraiment mal, je m'en voulais et je me trouvais nulle.


J'ai fermé mon entreprise. J'ai pleuré. J'ai rencontré une coach de vie. Et j'ai encore plus pleuré.


Et puis, bim, le déclic !


Je ne voulais pas finir l'année 2016 sur une peine. Non ! Moi je voulais de la joie, de l'amour et de l'enthousiasme.


Alors je me suis assise à la table de ma cuisine et j'ai écrit.


J'ai écrit jour et nuit pendant 5 jours et 5 nuits.

Le sixième jour j'ai corrigé mon manuscrit.


La sixième nuit je l'ai envoyé à des Maisons d'édition qui ne savaient même pas que j'existais.


Oui, j'y suis allé au culot !


Et ça a payé !!


J'ai écrit mon premier roman en moins d'une semaine. J'ai envoyé le manuscrit au milieu de la nuit. Sans aucun contact dans le monde de l'édition !


Quelques mois plus tard, je rencontrais des éditeurs et signais mon premier contrat.


C'est ainsi qu'en 2017 je devenais romancière.


J'ai continué d'écrire des livres, en y allant toujours au culot. Et, depuis quelques temps, je suis très heureuse car je gagne de l'argent toous les mois grâce à mes écrits.



POURQUOI OSER ?


Vous l'aurez très certainement compris si je vous ai raconté mon parcours à coeur ouvert c'est pour que vous compreniez une chose très, très, très importante : Qui n'ose rien, n'obtient rien.


Oui, j'invente des dictions !


Et je suis sérieuse : si vous n'osez rien faire, vous n'obtiendrez jamais rien. Si ce n'et des regrets de la frustration et de la tristesse !


Que ce soit pour adresser la parole à ce type qui vous plait, prendre des cours de chant, changer de boulot, déménager ou encore écrire un roman(forcément ^^) c'est en osant vous lancer que vous y arriverez.


Attention ! Je ne suis pas en train de dire que vous réussirez du premier coup, ni même que ce sera facile Mais je vous dis qu'en allant chercher ce que vous voulez vraiment, vous serez plus proche de votre objectif que si vous ne faites rien. Et je suis certaine que vous ferez ce qu'il faut pour y arriver. Evidemment, ce sera plus facile et rapide si vous vous faites accompagner.


Et ça, c'est ce qui fait réellement la différence entre une vie "platonique" durant laquelle on regarde la vie des autres, et une vie bien remplie et dont on peut se souvenir longtemps avec joie et fierté.


En osant écrire un roman, vous vous offrez la liberté d'être pleinement vous, d'écrire cette histoire à laquelle vus pensez peut-être depuis si longtemps et de vivre cette vie extraordinaire qui vous est destinée et que vous méritez.


En osant, vous permettez aux autres d'oser à leur tour. Car nous sommes ltoutes l'exemple de quelqu'un d'autre.




POURQUOI VOUS DEVEZ ECRIRE VOTRE ROMAN


Je suis certaine que, si vous lisez cet article, c'est parce que vous rêvez d'écrire un livre, d'écrire pour être lue.


Il existe de nombreuses raisons d'écrire un roman, quel qu'en soit le genre ou sous-genre littéraire et le thème :

  1. Partager votre histoire

  2. Raconter une histoire

  3. Laisser un témoignage de votre passage ici-bas

  4. Créer et offrir quelque chose d'unique à celles et ceux qui vous liront

  5. Offrir une sorte d'héritage particulier à ceux que tu aimes

  6. Améliorer ce bas-monde, à votre hauteur et avec vos mots

  7. Contribuer à l'amélioration d'une situation

  8. Devenir écrivaine

  9. Oser réaliser ce rêve un peu fou