LE CHALLENGE #MINDSETNOVEMBER DE MARGAUX KLEIN : JE L'AI FAIT ! (la #chronique de l'écrivaine #10 )

MARCHER 1 HEURE PAR JOUR, TOUS LES JOURS, PENDANT 1 MOIS


C'est le #challenge qu'a lancé Margaux Klein sur Instagram au mois de novembre.

Quand j'ai vu ça, je me suis dit : "Ok! je relève le challenge. Ca, c'est fait pour moi !"

Oui, parce que, vois-tu, être mère de 3 enfants, épouse, écrivaine, cheffe d'entreprise, faire l'école par correspondance à mon CE1, gérer la vie et le quotidien, c'est très bien. MAIS cela rend très casanier.

Et avec un virus qui se balade (plus dans les restaurants qu'à l'école, parait-il ...) il est TRES IMPORTANT DE BOOSTER MES DEFENSES IMMUNITAIRES. Surtout que je suis accroc au sucre !


Donc, j'ai fait le challenge #mindsetnovember Je te raconte ?



Courant novembre, je me lance avec joie dans ce challenge sans trop réfléchir car :

  1. je sais que j'en ai besoin : marcher seule, tous les matins, me fera le plus grand bien. J'en suis convaincue !

  2. je me sens très stressée et je cherche des solutions pour améliorer cela

  3. j'aime tenter de nouvelles choses

  4. je me dis que ce sera aussi motivant pour toute ma famille qui voudra se joindre à moi. C'est certain !

  5. j'ai besoin de renforcer mes défenses immunitaires

  6. j'ai envie d'être plus forte physiquement et psychologiquement

La veille du premier jour de marche, je me dis : "Malika, essaie de marcher au moins 30 minutes. Ce sera déjà très bien !".

Je me lève avant tout le monde, je m'habille et je sors. Une fois dehors, je constate qu'il fait plutôt bon et que le ciel est dégagé. Je mets de la musique dans mes oreilles et me dis : "si j'arrive à marcher 20 minutes sans tomber, ce sera un exploit".

----- PETITE INFO ( au cas où tu ne serais pas au courant ) : Je suis atteinte d'une pathologie rare : la maladie de Strumpel Lorrain. Il s'agit vraisemblablement d'une myopathie touchant les membres inférieurs. En clair : je marche avec difficulté, je me fatigue et m'essouffle rapidement et je perds facilement l'équilibre. Tu comprends certainement mieux pourquoi marcher est un véritable challenge pour moi--------

Ce matin-là, j'ai marché près de quarante minutes, il me semble. A mon rythme.

Puis, j'ai marché tous les jours suivant, parfois le matin, parfois dans la journée, seule ou en famille.

A ce propos, j'avais raison : mes trésors sont toujours ravis de se joindre à moi, peu importe l'activité. Marcher leur convient très bien : ils peuvent courir, observer ce qui les entoure, explorer les alentours, aller à la recherche de champignons.

Nous avons marché en ville, en forêt et même jusqu'à la plage. C'était magnifique !


29ème jour de marche : le bilan


Ce qui est génial, c'est que tout le monde peut rejoindre le challenge quand il le souhaite. Par contre, si tu loupes un jour, tu recommences tout depuis le début. Ca fait réfléchir ! Le but est de renforcer sa force mental, son "mindset" et son métabolisme.

Demain sera le trentième jour de ce fameux challenge pour moi. S'il fait beau, j'irai à la plage. Sinon, j'irai en forêt. Et après ? Je continuerai de marcher tous les jours de ma vie ! En tout cas, tant que mes jambes me le permettront ...


Voici tout ce que j'ai appris et compris :

  1. Chacun peut avancer à son rythme, se lancer dans un nouveau challenge, un nouveau #projet lorsqu'il en a vraiment envie

  2. La volonté et le courage sont en réalité innés. Regarde les bébés œuvrer de toutes leurs forces pour se retourner, rester assis, se mettre debout puis marcher. Nous avons toutes et tous cela en nous !

  3. Le meilleur moyen pour dépasser une peur et de foncer vers elle et de faire très précisément ce qui nous fait peur. Pour ma part, j'avais peur qu'on se moque (encore) de ma façon de marcher. En réalité, tout le monde s'en moque parce que tout le monde regarde son téléphone et que maintenant que je suis une adulte, mon handicap ne semble plus avoir d'importance pour celles et ceux qui me regardent. J'avais bien évidemment peur de tomber et de me faire mal, surtout devant mes enfants. Jusqu'à aujourd'hui, je n'étais pas tombée. Certainement parce que je m'étais beaucoup écoutée, que je m'étais reconnectée à moi-même et que j'ai cessé de mettre mon corps, mes sensations corporelles de côté.

  4. Je suis profondément intuitive. Et c'est GENIAL ! parce que, pendant longtemps, j'ai eu peur de moi, j'ai eu peur de toutes ces grandes choses que je pouvais réaliser. En devenant écrivaine, j'avais déjà lâché pas mal d'incertitudes, de doutes, de peurs et de colères. Mais là, j'ai l'impression de faire plus que me redécouvrir et me reconnecter à moi-même !

  5. Nous sommes toutes et tous des chochottes ! Oui, nous avons toutes et tous peur de quelque chose. Et c'est très bien comme ça !

  6. J'ai le droit : de vivre, de faire ce que je veux, d'aider, de gagner de l'argent et d'être riche. Peu importe ce que je décide de dire, de faire ou d'écrire : J'AI LE DROIT !

  7. Je ne supporte plus d'être "la fille bien" que j'ai longtemps été. Celle qui ne fait pas de vague, qui a peur de déranger... J'y ai longuement réfléchit : je n'ai pas à supporter l'inconfort pour que d'autres se sentent confortables dans leurs vies. Si ma façon d'être et de vivre les met mal à l'aise, c'est à eux de faire le nécessaire pour améliorer leur situation.

  8. Je pourrai continuer encore longtemps cette liste mais je préfère aller à l'essentiel, mais, très sincèrement, cela relève de l'intime et il y a des choses dont je te parlerai plus tard. Certainement sur ma chaine YouTube

Ce que ce challenge m'a apporté


J'ai fait tellement de choses pendant ce mois de marche quotidienne !

  1. j'ai lu : je retruve enfin du temps pour ce loisir

  2. j'ai repris en main ma chaine YouTube

  3. la troisième nouvelle de mon challenge littéraire est devenu un roman en cours d'édition

  4. je suis beaucoup plus présente sur les réseaux sociaux

  5. j'ai pris conscience qu'à force d'être dure et intransigeante envers moi-même je ne pouvais pas être fière de moi, m'aimer mieux ni profiter de cette douce vie

  6. j'ai réalisé tout le chemin que j'ai parcouru jusqu'à aujourd'hui et à quel point j'ai travaillé TOUS LES JOURS pour en arriver là où j'en suis