Rechercher
  • Malika Virin

JE DETESTE MON PERSONNAGE

Dernière mise à jour : 9 août 2021

JE DETESTE MON PERSONNAGE


Coucou !


J'espère que vous allez bien.


je suis ravie de vous retrouver dans ce nouvel article de blog.


Aujourd'hui, parlons de ce qu'il convient de faire lorsqu'on déteste le personnage de son roman.


Si ce sujet vous intéresse, installez-vous confortablement. Et, bonne lecture !


Bienvenue sur le blog. Si vous êtes nouvelle ici, vous aurez sans doute envie de lire mon ebook qui détaille les 6 choses qui empêchent d'écrire. Cliquez ici pour télécharger mon ebook gratuitement. Merci de votre lecture et à très vite sur le site www.malika-virin.com 




J'écris tous les jours depuis presque 25 ans. Je suis romancière, publiée depuis 2017. Mon premier roman s'appelle "Les foudres du passé" et est paru aux Editions Baudelaire. Pour le découvrir, cliquez ici. Ou contactez-moi pour un exemplaire dédicacé en cliquant juste ici.


En quelques années, j'ai écrit plus 15 ouvrages : certains destinés à mon lectorat. Les autres, destinées aux femmes que j'accompagne dans l'écriture de leur roman.


Lorsqu'on écrit un roman, on veut plonger le lecteur dans l'intrigue. Le captiver ; et e garder jusqu'au point final. Pour qu'il ne puisse pas s'arrêter de lire jusqu'au point final !


Pour ce faire, on crée des personnages, de préférence riches, c'est-à-dire intéressants d'un point de vue littéraire. Ils doivent être attachants et inoubliables, comme je vous l'explique dans cet article.


Bien entendu, dans un premier temps, on pensera à créer le protagoniste et l'antagoniste. Ensuite, on s'intéresse aux personnages secondaires et, enfin, aux tertiaires qui font surtout office de "décor" et apporte un certain réalisme au récit.


Que l'antagoniste soit à l'opposé du protagoniste, son opposé, son ennemi juré ou bien son meilleur ami, c'est bien souvent lui qui porte le pire : mauvais caractère, esprit de vengeance, goût pour la trahison, méchanceté, ... Si bien que, quelques fois, il arrive que l'auteur en arrive à le détester.


Dans cet article :

  • Pourquoi je déteste mon personnage

  • Que dois-je faire pour arrêter de le détester

  • Pour aller plus loin


POURQUOI JE DETESTE MON PERSONNAGE


Comme je vous le disais plus haut, il arrive que l'auteur déteste son personnage.

L'auteur décide de tout : choix narratif, genre littéraire, personnages, lieux, situations, époque, etc.


Pourtant, il arrive que l'écrivain se laisse transporter par l'histoire qu'il raconte et en perde peu à peu le contrôle.


Généralement, au début de l'écriture, il suit son plan et tout se passe bien.


Pourtant, peu à peu, les personnages prennent pour ainsi dire vie et ont l'air de décider à la place de l'écrivain.


Cela se produit lorsque l'auteur est tellement plongé dans son récit que c'est son imagination et sa créativité qui prennent le dessus sur son côté rationnel.


De plus, l'écriture vient de l'intérieur et écrire, pour soi ou pour être lue, permet bien souvent de révéler certains traits de sa personnalité ou certains évènements, émotions et ressentis, enfouis au fond de soi.


A cela peut s'ajouter le travail préparatoire mal exécuté. Si le roman n'a pas de fondation solide, et qu'on en n'a pas fait la structure, en prenant en compte tous les paramètres, on peut être dépassée par les évènements. C'est normal !


Et lorsqu'on crée un personnage infecte ou dont les caractéristiques nous déplaisent, il est difficile de progresser avec objectivité. Pour 2 raisons :

  1. écrire un roman nécessite une écriture quotidienne. Cela signifie que, tous les jours, on a affaire avec ce personnage qu'on déteste. Jusqu'au point final !

  2. d'une certaine manière, l'écriture s'apparente à un état de trance. Ce n'est plus le conscient qui au contrôle ! Le raisonnable et la rationalité n'existent plus. Les traits de personnalité du "méchant" sont mis en exergue et c'est cela qui met mal à l'aise l'auteur et qui l'amène à ne plus aimer, à ne plus supporter son personnage. Tout est tellement "grossis" les traits du personnage sont parfois tellement forcés, que ça en devient insoutenable.

Il en est de même lorsque le personnage principal ou le "gentil" de l'histoire est trop gentil, trop mielleux, trop naïf, trop mou, trop manipulable, trop bien, au point où ça en devient insupportable.

Dans le roman que j'écris en ce moment, l'un des personnages était un personnage secondaire.


Cependant, il prend plus de place que prévu dans l'histoire et surtout, je le dépeins de plus en plus mauvais. Pour créer ce personnage si particulier, je me suis inspirée de la réalité. Cela signifie que je me suis appuyée sur une personne réelle et qu'en fonction de ce que j'en connais, j'ai forcé certains traits au point de le rendre détestable !


Seulement, je déteste ce personnage et j'ai pleinement conscience que cela peut nuire à l'écriture de mon roman, A la suite logique de l'histoire.


Lorsqu'on en arrive à détester un personnage, issu de la réalité ou non d'ailleurs, cela signifie que, quelque part, on s'est beaucoup attaché à un autre personnage qu'on a envie de défendre, de protéger.


QE DOIS-JE FAIRE POUR ARRETER DE DETESTER MON PERSONNAGE ?


Si vous lisez cet article, je suppose que c'est parce que vous vous posez la question.


Au risque de vous décevoir, je ne sais pas si il y a vraiment quelque chose à faire pour ne plus le détester. Et, en réalité, ce n'est pas le plus important !

On peut se demander pourquoi on en arrive à haïr un personnage créé pour une histoire, de fiction ou non, et qui n'existe pas vraiment dans la réalité.


Posez-vous cette question : "Pourquoi je déteste mon personnage ? ". Allez au-delà de ce que j'ai écrit dans le paragraphe précédent.


Personnellement, je me suis demandée comment et pourquoi on en arrive à ne plus avoir la distance nécessaire entre ce qu'on écrit et le monde réel ? Est-ce qu'on réussit encore à faire la différence ?


Je pense qu'il est très intéressant de se pencher sur ces questions et de comprendre ce que les réponses révèlent vraiment.


Concrètement, il existe plusieurs choix pour arrêter de détester votre personnage :

  1. La première chose qui peut venir à l'esprit est de tuer votre personnage. Ainsi, vous vous en débarrassez et on n'en entendez plus parler. C'est radical ! Bien entendu, il faut que ce choix reste cohérent avec l'histoire et ne fausse pas la suite du récit

  2. Vous pouvez aussi retravailler votre personnage, notamment grâce à sa fiche personnage. Cela permet de comprendre pourquoi vous avez une telle aversion pour lui et comment améliorer cela

  3. Garder en tête que détester votre personnage n'est pas une chose mauvaise en soi, surtout si vous voulez qu'il soit détesté par les lecteurs. D'ailleurs, il me semble important de souligner le fait que chaque émotion n'est ni bonne, ni mauvaise. Elle se contente d'exister, nous rappelant ainsi qu'on est humain

  4. Enfin, vous pouvez choisir de composer avec ce personnage. Continuez l'écriture en l'intégrant pleinement à votre roman, tel qu'il est vraiment et tel qu'il est devenu, puisque chaque personnage est voué à évoluer au sein de l'histoire. Au fil des mots, des pages et du récit, vous aviserez en gardant bien en tête le thème de votre roman, pour ne pas faire de hors sujet ni perdre le lecteur.

Quel que soit votre choix, vous pourrez toujours revenir en arrière, quitte à retravailler tout votre roman.


Je vous rassure : il existe un moyen de ne pas en arriver là ! Je vous en parle plus bas.


Pour aller plus loin


Comme nous venons de le voir, les raisons pur lesquelles on en arrive à détesetr son personnage sont assez étonnantes. N'est-ce pas ?


Il est important de toujours garder en tête, que rien n'est jamais figé.


Quelque soit le plan établi au départ, les choses vont certainement changer, car tout est en perpétuel mouvement.


Rien ni personne n'est linéaire.


L'auteur, même s'il vit en ermite, a ses propres émotions, il vit et compose avec. Bien souvent, cela se ressent dans son écriture et c'est l'une des raisons de l'évolution de ses personnages.


Je ne saurai dire si c'est l'écriture qui change l'écrivain ou l'écrivain qui adapte son écriture à ses changements. Personnellement, je pense que l'écriture permet de faire un vrai travail sur soi en profondeur. Elle permet d'ouvrir des portes qu'on ne s'est jamais autorisé à ouvrir, ni même à regarder, refusant d'explorer et d'exploiter pleinement son monde intérieur.


L'écriture dévoile autant notre lumière que notre ombre et, bien souvent, c'est inconfortable.


Les personnages, bien que fictifs, nous montrent et nous dépeignent très souvent sous un jour nouveau. En réalité, je suis persuadée qu'une part de l'écriture ne sert que l'écrivain, parfois même dans son égocentrisme le plus absolu. Quelque soit ses aspirations, il ne parle toujours que de lui.


Pour ne plus détester votre personnage, vous pouvez :

  • le tuer

  • le retravailler

  • composer avec et voir si ça fonction

  • au risque de devoir retravailler et même réécrire tout votre roman !

Pour ne pas en arrivez là, voici la solution : rejoignez l'accompagnement littéraire et écrivez votre roman en 6 mois en cliquant juste là.


A très vite !

Malika Virin



Pour aller encore plus loin, téléchargez gratuitement mon ebook dans lequel je détaille les 6 choses à faire pour écrire facilement en cliquant juste ici. 

maman-endetté-comment-faire.png

TOUS LES LIVRES DE MALIKA VIRIN

LES LIVRES DE
MALIKA DERRICHE VIRIN 
POUR AMELIORER SA VIE

Fini les dettes ! Malika Virin
Ma routine d'écriture Malika Virin Livre

LES ROMANS

Livre L'HOMME DU DESERT Malika Virin
Livre DIX ANS TROP TARD Malika Virin

TOUS LES LIVRES DE LA FAMILLE DERRICHE VIRIN

Livre MONSIEUR CANARD Djibril Virin Malika Virin Jean-Daniel Virin
Carnet LOVE BOOK by Siyaa

LES LIENS AFFILIES
DE MALIKA VIRIN

Louez en toute sérénité

logo-locathome33-louer-en-toute-serenite
cropped-logo-muslim-immo-512x-150x150.png