Rechercher
  • Malika Virin

FIN DE L'ARS POUR L'IEF : COMMENT BIEN S'ORGANISER FINANCIEREMENT

FIN DE L’ARS POUR L’IEF : COMMENT BIEN S’ORGANISER FINANCIÈREMENT


Vous pratiquez ou souhaitez pratiquez l’IEF. Et le gouvernement français a décidé de ne plus verser d’ARS aux familles qui choisissent ce mode d’instruction. Vous vous demandez comment faire sans l’ARS et avez peur d’avoir plus de problème d’argent. Pas de panique ! Dans cet article, je vous explique comment bien s’organiser financièrement pour la rentrée scolaire, pour bien instruire votre ou vous enfants et profiter d’une super vie de famille.


autonomie finanicère; Fini les dettes; ARS, rentrée scolaire; budget; IEF

ARS ? IEF ? QU’EST-CE QUE C’EST


Je suppose que, si vous lisez cet article, c’est probablement que vous savez de quoi je parle. Ou pas ! Tous ces termes sont peut-être un peu (beaucoup ?) vague pour vous. C’est pourquoi je vais commencer par donner une définition de l’ARS. Puis je définirai ce qu’est l’IEF.

Si vous lisez ce blog depuis un moment vous le savez, j’aime commencer par une définition. Pour clarifier les choses, dès le début. Et être certaine qu’on parle de la même chose.

DEFINITION DE L’ARS

L’ARS est l’allocation de rentrée scolaire. Il s’agit d’une prestation sociale versée chaque année par les CAF (caisse d’allocation familiale) et les MSA (caisses de mutualité sociales agricoles) aux familles ayant à charge au moins un enfant âgé de 6 à 16 ou 18 ans (selon les cas) et scolarisés.

Cette aide est destinée aux familles aux revenus modestes, pour les aider à financer l’achat des fournitures scolaires.

Le montant de l’ARS est connu à l’avance, et varie en fonction du nombre d’enfants scolarisés. Le montant de cette aide est donc proportionnel au nombre d’enfants par foyer. En clair : plus il y a d’enfants, plus l’aide est « conséquente ».

DEFINITION DE L’IEF

Si vous avez un peu suivi l’actualité française ces 2 dernières années, cela ne vous a probablement pas échappé. Et vous avez certainement (beaucoup) entendu parler d’IEF. Notamment grâce à un certain Emanuel Macron qui, semblant se saisir des pleins pouvoirs, a tenté de nous faire croire qu’il était décisionnaire quant à l’instruction des enfants du peuple dit souverain dans la Constitution française. (Mais ça, c’est une autre histoire !)

L’IEF signifie Instruction En Famille. L’IEF est un droit. C’est important de le rappeler !

Ce n’est pas par hasard si, un peu plus haut, je vous ai parlé de la Constitution française. La Constitution française est un texte constitutionnel. Et c’est ce qui régit les règles du droit commun français. En clair ? Cela signifie qu’aucune règle, aucun décret ni aucune loi n’est supérieure à ce qui est inscrit dans la Constitution française (que vous pouvez lire en cliquant juste ici).

Les parents qui pratiquent l’instruction en famille le savent : la France est clairement en plein changement de régime. Je vous laisse faire vos propres recherches. Sinon cet article va devenir un cours de Droit constitutionnel !

Article 26.3 de la Déclaration des Droits de l’Homme : « Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants »

Instruire (son ou ses enfants) en famille signifie que ce sont les parents, les responsables légaux, les tuteurs, qui se chargent d’instruire leurs enfants. Ils ne délèguent pas, ou plus, cette tâche à une école publique ou privée.

En France, Dom Tom compris, l’instruction est obligatoire. Pas l’école. L’IEF est donc un mode d’instruction légal (Et franchement génial, si vous voulez connaître mon humble avis sur la question).

Forcément, lorsqu’on choisit de pratiquer l’IEF, il y a certaines démarches administratives à faire. Elles sont simplissimes :

- Faire une déclaration en mairie
- Prévenir l’école (par courtoisie et si votre enfant y était scolarisé)
- Remplir et envoyer un formulaire, avec les documents demandés, à la DESDEN ou à la DASEN (en fonction du niveau scolaire de votre enfant).

Je vous laisse faire vos propres recherches. Cet article parle avant tout d'argent, de budget et d'autonomie financière.


ARS; IEF; budget; autonomie financière; fini les dettes; Malika Virin

FIN DE L’ARS POUR L’IEF : COMMENT BIEN S’ORGANISER FINANCIÈREMENT


Si vous me suivez sur Instagram (c’est là que je suis la plus active et j’aime vous y retrouver tous les jours – cliquez juste ici), vous le savez, je pense qu’avoir un budget bien maitrisé et optimisé est la clé du succès, lorsqu’on veut avoir des finances saines. Et atteindre tous ses objectifs.

Si vous ne savez pas ce qu’est l’organisation financière, ou comment bien s’organiser financièrement, je vous invite à lire cet article en cliquant juste ici : « Les règles d’or d’une bonne organisation financière ».

Je vous ai dit, plus haut dans cet article, que l’ARS est une aide financière versée par l’État français par le biais des CAF et MSA. Il s’agit donc d’une certaine somme d’argent destinée à l’achat des fournitures scolaires.

COMMENT BIEN S’ORGANISER FINANCIÈREMENT QUAND ON N’A PAS DROIT À L’ARS

Je sais que beaucoup de familles on un petit budget. Et que la rentrée scolaire est un gros poste de dépense. Beaucoup de parents attendent l’ARS pour acheter les fournitures scolaires.

Les 3 gros avantage de l’IEF sont :

1. pas besoin d’attendre une certaine date pour instruire nos enfants
2. ni pour acheter les fournitures scolaires
3. plus besoin d’attendre l’ARS

Là, vous vous dites peut-être que je suis folle parce que vous, vous avez besoin de cet argent. C’est ce que vous croyez. En réalité, vous n’avez pas réellement besoin de cet argent. Au même titre que vous n’avez pas besoin d’être institutrice pour instruire vos enfants.

Les fournitures scolaires ne sont pas gratuites. L’école n’est pas gratuite. L’instruction non plus. C’est un fait. C’est comme ça ! C'est pour cela que vous devez être bien organisée financièrement et savoir très exactement quoi faire avec votre argent.

Pour acheter des fournitures scolaires, des vêtements, financer les loisirs et autres activités extra-scolaires, vous avez le choix :

1. Acheter et payer au compte-goutte, en fonction des dépenses du moment : je vous le déconseille !
2. Lisser vos dépenses sur plusieurs mois : c’est la meilleure chose à faire. C’est la méthode que j’utilise depuis plusieurs années. C’est ce qui m’a permis de rembourser plus de 12000 € de dettes, de me constituer une épargne de précaution, déménager, me marier, accoucher dans une maternité privée, m’installer avec ma famille dans le Sud-ouest de la France, créer un potager familial et nous lancer dans l’IEF sereinement. Et tout ça, sans avoir de dette !

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Et voyons comment créer votre propre allocation de rentrée scolaire (oui, oui, vous avez bien lu) :

1. Faites votre budget mensuel : je vous explique comment faire, pas à pas, dans mon livre « FINI LES DETTES ! » Dans un tableau à plusieurs entrées (date, dénomination ou nom, entrée, sortie, solde, commentaire), notez toutes vos entrées et sorties d’argent de façon chronologique. Vous pouvez vous aider de votre dernier relevé bancaire. Il est très révélateur de vos habitudes de consommation.
2. Définissez le montant de l’épargne souhaité : combien d’argent voulez-vous avoir pour la rentrée scolaire ? Répondez simplement à cette question et vous saurez quelle somme vous devez économiser.
3. Calculez votre capacité d’épargne : au bas de votre tableau, vous avez ou créez une ligne SOUS-TOTAL. C’est sur cette ligne que vous inscrivez le total de vos dépenses et le total de vos revenus. Sous cette ligne, il y a la ligne TOTAL. Là, vous faites une soustraction simple : REVENUS – DÉPENSES = TOTAL. C’est ce qu’il vous reste, à la fin du mois, après avoir tout payé tout ce que vous devez : logement, alimentation, assurances, énergies, eau, etc. Si le résultat est négatif, vous serez en découvert bancaire (lisez « FINI LES DETTES ! » pour apprendre comment vous libérer définitivement des dettes en cliquant juste ici). Si le résultat est positif, bonne nouvelle ! Vous avez une capacité d’épargne.
4. Vous n’avez pas de capacité d’épargne ? Aux grands mots, les grands remèdes ! (oui, j’aime les expressions désuètes !). Reprenez le budget (et séchez vos larmes). Tranchez dans le vif ! Enlevez, diminuez, virez toutes les dépenses non essentielles. Vous ferez baisser le montant de vos dépenses. Et aurez plus d’argent disponible
5. Faites entrer de l’argent : ceci est valable même si vous avez déjà une grosse capacité d’épargne. Je vais être honnête avec vous. En enlevant l’ARS aux familles qui pratiquent l’IEF, l’État semble vouloir les « punir » ou les sanctionner. Il est plus que temps de (re)prendre sa vie et ses finances en main ! Il n’est plus question de dépendre de l’État et des aides sociales. Il existe différentes manières d’augmenter ses revenus : emploi, heures supplémentaires, création d’entreprise, ventes d’objets divers, soutien scolaire, services à la personne, etc. Ou, plus simplement, vide-greniers, vide-garage, vide maison ! Faites le tri et vendez tout ce que vous pouvez (et dont vous ne voulez plus et / ou que vous n’utilisez pas ou plus)
6. Suivez votre budget durant tout le mois : comme je vous le raconte dans « FINI LES DETTES ! » ma vie a diamétralement changé depuis que je fais ma pause budget hebdomadaire. J’aime l’appeler « Ma Pause Budget Chocolat-thé » (oui, je suis la reine des jeux de mots ^^). Je vous conseille de la faire le mardi, car tous les mouvements bancaires de la semaine passée, week-end compris, ont normalement été pris en compte. Installez-vous confortablement, au calme, avec votre application bancaire / relevé bancaire ainsi que tous vos justificatifs de paiement de la semaine. Ouvrez votre livre « FINI LES DETTES » et allez jusqu’aux annexes. C’est là que se trouvent toutes vos fiches budget (mensuel et trimestriel). Prenez de quoi écrire et calculer, et faites-vous plaisir avec votre boisson préférée. Vous pouvez aussi choisir de créer un fichier Excel (beaucoup plus rapide selon moi … mais c’est peut-être parce que je suis comptable de formation !). Maintenant que vous avez tout ce qu’il vous faut, notez et pointez ! Oui, notez et pointez toutes les opérations effectuées : retrait, paiement, prélèvement, virement, achat, épargne, remboursement, etc. Notez tout, pointez avec une X lorsque cela a bien été pris en compte par la banque (je pense notamment aux paiements avec prélèvement ou virement automatiques comme le loyer, l’électricité, etc.)
7. Regardez où vous en serez à la fin du mois : c’est à cela que ça sert ! Suivre son budget chaque semaine, durant la pause budget, permet de bien gérer et optimiser son budget. Et de savoir, plusieurs jours / semaines à l’avance ou vous en serez à la fin du mois
8. Rééquilibrez votre budget sans jamais toucher à votre épargne : si vous constatez que vous allez être ou risquez d’être en découvert bancaire (par exemple !), vous devez d’ores et déjà penser à diminuer ou retirer une dépense à venir. Tout en continuant de payer vos charges obligatoires. Si c’est le montant de votre épargne qui est trop élevé, diminuez-le. Mais n’arrêtez pas d’épargner. Jamais !
9. Trouvez des solutions et temporisez : Si vous avez besoin plus d’argent et / ou de plus de temp pour réunir la somme, faites ce qu’il faut. Vous devez apprendre à utiliser l’argent comme un outil qui vous permet de construire la vie à laquelle vous aspirez vraiment. Commencez à épargner dès aujourd’hui, même si c’est une toute petite somme. Même 1 centime. Personnellement, il m’a fallu beaucoup de temps avant de pouvoir mettre 1 centime de côté lorsque j’avais plus de 12000 € de dettes. Je veux que vous compreniez que le temps est votre allié. L’un de vos « job » en tant que maman, est d’instruire votre enfant. Cela a un coût financier. Et c’est à vous de réunir cet argent. Pas forcément en une seule fois. Vous pouvez étaler cette création d’épargne sur plusieurs mois, voir plusieurs années. D’ailleurs je vous le recommande. C’est ce qui vous permettra d’avoir une plus grande marge de manœuvre tout au long de l’année. Et peut-être même d’avoir plus d’argent que l’ARS !
10. Apprenez-en d’avantages sur l’argent : c’est important ! Et il est normal de ne pas tout savoir. Il y a des choses qu’on apprend à l’école. Pour tout le reste, il y a les livres, les vidéos et autres types de contenus. Pour bien gérer et maitriser votre budget et devenir financièrement autonome, lisez « FINI LES DETTES ! » en cliquant juste ici.


ARS; IEF; épargne; rentrée scolaire; école; fini les dettes; malika virin


JE CREE FACILEMENT POUR MON ÉPARGNE RENTRÉE SCOLAIRE


Arrivée à ce stade de votre lecture, vous êtes en droit de vous demander ce dont je parle. Vous savez ce qu’est l’ARS. Je vous ai donné la définition dans la première partie de cet article. Mais vous n’avez probablement jamais entendu parler d’épargne de rentrée scolaire.

C’est normal ! Je viens de l’inventer. J’aime donner des noms à mes épargnes (ainsi qu’à mes investissements). Et je voulais trouver un nom qui soit simple à comprendre. Je pratique moi-même l’IEF depuis 2 ans. Et, comme toutes les familles qui instruisent leurs enfants de cette manière, je ne percevrai pas l’ARS. Donc, je crée ma propre épargne pour instruire de la meilleure des manières mes enfants.

JE CREE FACILEMENT MON ÉPARGNE DE RENTRÉE SCOLAIRE

Voici comment je crée facilement mon épargne de rentrée scolaire :

1. Je définis le montant à réunir : par expérience, je sais qu’une année scolaire, en IEF ou en école publique, me coûte environ 2000 €. Tout compris : fournitures, vêtements, chaussures, cantines, sorties scolaires, coopératives, etc. 2000 € est donc mon montant de base
2. Je prépare l’année scolaire : je choisis les différents supports et je veux payer un professeur particulier à l’un de mes enfants. J’en connais le coût car je me suis déjà renseignée sur le sujet. J’ajoute ce montant à celui de mon épargne initiale
3. J’ajoute tout ce que je veux pour ma famille : nous aimons voyager. D’ailleurs, j’ai hâte de ne faire qu’écrire et voyager ! Donc, je réfléchis aux lieux à visiter, aux voyages que j’aimerai faire et à leur durée
4. Je me cale sur le socle commun : oui, vous savez ce « truc » qui, chaque année, fait débat ? Je l’utilise à bon escient et en fonction des âges de mes enfants. J’ai donc 2 ou 3 ans pour
a. Instruire mes enfants
b. Tout en profitant de la vie
c. Et en continuant de bâtir notre patrimoine familial
5. Je budgétise : je sais que je ne pourrais pas réunir une telle somme d’argent en une seule fois. Ce n’est pas grave car je lisse cette épargne dans le temps. Et cela me permet d’avoir toujours de l’argent disponible pour offrir la meilleure instruction à mes enfants.

Maintenant vous savez tout ce qu’il y à savoir pour vous organiser financièrement pour la rentrée scolaire, que vous pratiquiez l’IEF ou non. Créez votre épargne scolarité. Je vous en reparle prochainement dans un prochain article. Alors, restez connectée !


Malika Virin; auteure; cheffe d'entreprise; Fini les dettes; budget; autonomie financière; finances personnelles;
Je m'appelle Malika Derriche Virin. Je suis auteure et cheffe d'entreprise.
Fin 2010, j'ai divorcé d'un époux violent.
J'étais alors mère célibataire, en CDI à temps plein. Et je cumulais, tous les mois, des dizaines d'heures supplémentaires., en espérant réussir à joindre les 2 bouts.
En vain ! Je ne pouvais plus payer mon loyer ni subvenir aux besoins de ma famille.
Lorsque j'ai fait le bilan de ma situation financière, j'ai découvert que j'avais plus de 12000 € de dettes. J'étais terrorisé par l'avenir et j'avais tellement honte de moi !
Je me suis effondrée en larmes. Et je me suis fait une promesse: celle de m'en sortir, et d'écrire un livre dans lequel j'expliquerai aux femmes comment faire, pas à pas, pour sortir définitivement de l'endettement et devenir financièrement autonome.
Et j'ai réussi ! Le livre " FINI LES DETTES ! a déjà aidé des dizaines de femmes à (re)prendre le contrôle de leurs finances et de leur vie.
Pourquoi pas vous ? Cliquez ici pour acheter " FINI LES DETTES !

A très vite,

Malika


maman-endetté-comment-faire.png

TOUS LES LIVRES DE MALIKA VIRIN

LES LIVRES DE
MALIKA DERRICHE VIRIN 
POUR AMELIORER SA VIE

Fini les dettes ! Malika Virin
Ma routine d'écriture Malika Virin Livre

LES ROMANS

Livre L'HOMME DU DESERT Malika Virin
Livre DIX ANS TROP TARD Malika Virin

TOUS LES LIVRES DE LA FAMILLE DERRICHE VIRIN

Livre MONSIEUR CANARD Djibril Virin Malika Virin Jean-Daniel Virin
Carnet LOVE BOOK by Siyaa

LES LIENS AFFILIES
DE MALIKA VIRIN

Louez en toute sérénité

logo-locathome33-louer-en-toute-serenite
cropped-logo-muslim-immo-512x-150x150.png