Dois-je tuer mon personnage ?

Bienvenue dans ce nouvel article.

Chaque mercredi, je partage mon expertise d'auteure à travers un article entièrement dédié à l'écriture.

Aujourd'hui, voyons si, dans un roman, le personnage principal peut ou doit mourir


__________________________________________________________________________________Avant de commencer, si tu souaites écrire ton roman et devenir écrivaine, découvre l'accompagnement littéraire

__________________________________________________________________________________



Dans cet article :

A-t-on tous les droits sur nos personnages ?

Mon personnage peut-il ou doit-il mourir ?

Pour aller plus loin


A-T-ON TOUS LES DROITS SUR NOS PERSONNAGES ?


Lorsqu'on écrit un roman, on prend le temps de créer des personnages riches et inoubliables.

On leur attribut des traits physique et de caractère bien particulier, facilitant ainsi la distinction entre chacun d'eux par les lecteurs.

A force de les travailler et de vouloir les rendre réels, on finit par s'attacher à eux. On leur veut du bien et, même s'ils commettent des actes innommables, nous avons tendance à leur trouver des circonstances atténuantes.

Il arrive toutefois qu'on leur en veuille, qu'on les déteste même, mais c'est un autre sujet dont je parlerai dans un autre article.

Et puis, certaines fois, on se retrouve embêtée car on ne sais plus quoi faire avec notre personnage.

Peut-on le rendre plus ou moins ce qu'il est déjà ? Lui faire faire le tour du Monde ? Le faire tomber gravement malade ? Lui faire subir une thérapie génique qui le transformerai tantôt en homme, tantôt en femme ? A-t-on tous les droits sur lui?

La réponse est bien évidemment OUI!

Cependant, tu dois faire attention à :

- la cohérence de ton histoire : quelques soient les choix que tu fais pour ton personnage, il faut que cela soit cohérent avec le contexte et l'histoire de ton roman. Sans quoi cela ne fonctionnera pas

- ne pas perdre ton lecteur : en effet, si tu fais subir une trop grosse transformation à ton personnage sans amener ton lecteur à accepter cette idée, même s'il ne s'y attend pas, il ne comprendra plus rien

Bon, là c'est peut-être un peu complexe. C'est pour cela que j'ai créé l'accompagnement littéraire que tu peux découvrir juste ici.


MON PERSONNAGE PEUT-IL OU DOIT-IL MOURRIR ?


Ecrire un roman nécessite, au minimum, un début, un milieu et une fin.


Généralement, et quelque soit le genre littéraire, lorsqu'on découvre un personnage (protagoniste ou antagoniste) on ne s'attend pas vraiment à ce qu'il meurt. On peut concevoir la mort d'un ou de plusieurs personnages secondaires. On peut souhaiter la mort de l'antagoniste. Mais on espère toujours que le protagoniste s'en sortira et un peu que le protagoniste aussi finalement, parce qu'on adore le détester et que sans lui, il n'y aurai pas d'histoire.

La mort signifie la fin.

Pour répondre à cette question : puis-je tuer mon personnage ? il est nécessaire de se demander à quoi on souhaite fin et comment continuer le récit jusqu'à la fin.


Est-ce que la mort du personnage principal met fin à ton roman ?


Dans le livre LE PARFUM de Patrick Süskind, Grenouille, le personnage principal, nait sans odeur. Toutes les personnes qui l'ont entouré et exploité meurent de façon dramatique. Grenouille tue des jeunes filles en tentant de leur extraire leur odeur, afin de créer le meilleur des parfums.

Dans cet exemple, tout le monde (ou presque) meurt, sauf le protagoniste. A plusieurs reprises, il frôle la mort de justesse.


Dans le livre AVANT TOI de Jojo Moyes, nous savons que Will est lourdement handicapé. Il souffre terriblement et veux mourir. C'est son unique souhait et son amour pour Lou n'y change rien. Sa mort n'est pas la fin du livre. Elle représente ce que la mort est dans la vie réelle : la fin de la vie terrestre d'un humain. Celle de Lou continue. On la retrouve d'ailleurs à Paris, installée dans un café en train de découvrir la lettre posthume de Will.


Je trouve qu'il est délicat de tuer un personnage, surtout s'il s'agit du protagoniste. Cependant, en t'y prenant bien tu peux tout à fait tuer ton personnage. Cela suscitera peut-être de la colère, de la peine, de la déception à ton lecteur. Attends-toi aussi à une certaine forme d'incompréhension de sa part car, comme je te le disais plus haut, personne ne s'attend à ce que le personnage principal meurt vraiment. Cependant, la mor du héros est parfois nécessaire pour mettre fin à un livre.


POUR ALLER PLUS LOIN


Pour aller plus loin, je t'invite à (re)lire mon précédent article CREER DES PERSONNAGES RICHES. Cela pourra peut-être t'aider dans l'écriture de ton livre.


Voici aussi une liste (non exhaustive) de livres dans lesquels le personnage principal meurt. Les lire t'aidera et t'inspirera certainement


La Princesse de Clèves, Madame Lafayette

Don Quichotte, Cervantès